Accompagnateur en montagne, mode d’emploi

Accompagnateur en montagne, mode d’emploi

Passionné de montagne active

La montagne c’est la quiétude, un lieu de rencontre culturelle et un territoire d’aventures pour pratiquer les sports de pleine nature. Spécialiste du milieu humain et naturel et éducateur sportif, l’accompagnateur ou AEM est le professionnel du milieu montagnard comme dans les Vosges, le Haut-Doubs, ou d’autres massifs

Observer, découvrir, partager en sécurité

Il partage sa passion de la montagne au travers de la randonnée, la marche nordique, la raquette à neige ou la course à pied. Le milieu montagnard, à la différence de la haute montagne, est espace de découverte accessible toute l’année.

Marcher, courir, bouger pour tous

Au travers de l’activité sportive, l’AEM partage sa connaissance du milieu naturel et humain de la zone. Leurs connaissances et leur diversité dans l’approche du milieu humain et naturel du milieu peuvent être très variées. Chaque accompagnateur à points d’intérêt qui lui sont propres, une sensibilité particulière. Tous ne sont pas naturalistes, botanistes, météorologues, astrologues, biologistes ou historiens,… Partir en randonnée avec un accompagnateur, c’est souvent partir avec un véritable « personnage » spécialisé dans un univers particulier comme les férus de légendes ou de l’observation naturaliste,...

L’exercice du métier d’accompagnateur en période hivernale implique un investissement personnel, physique conséquent par rapport à la saison estivale. Les conditions paisibles d’une belle journée d’été n’ont rien à voir avec la véritable aventure que peut représenter la bourrasque, le brouillard, la neige en hiver. Là où poussaient les fleurs, des corniches apparaissent. La connaissance de la montagne hivernale devient à ce moment primordiale pour offrir à la fois la sécurité et la découverte des merveilles de la montagne.

Sport santé, la montagne un lieu privilégié

La montagne est aussi un lieu de pratique sportive de pleine nature. En tant qu’éducateur sportif déclaré, il enseigne les connaissances techniques liées aux pratiques sportives. Classiquement les AEM sont surtout des guides de randonnée. Ils encadrent aussi des sorties vélo tout terrain, de la marche nordique et d’autres activités comme le déplacement en joëlette pour des handicapés ; il existe plusieurs qualifications complémentaires.

L’émergence, le développement, de nouvelles pratiques sportives spécifique comme le trail ou le développement du sport santé ont conduit à la création du Diplôme d’Etat d’accompagnateur. Il succède au brevet d’Etat et permet à son titulaire d’encadrer les activités d’entraînement ou de réentraînement.

Le trail, domaine sportif à la croisée de l’athlétisme et de la randonnée, tient une place particulière. Avec un développement exponentiel de l’activité avec près de 1 million de traileurs en France en 2018. En effet, le passage de la course à pied classique à la course en montagne suppose une double maîtrise des techniques d’athlétisme et des contraintes liées au milieu montagnard. Au premier plan les conditions météo, le terrain, alimentation et la maîtrise de l’effort sur des distances plus ou moins longues.
La pratique de la compétition est gage d’expérience pour les AEM traileurs. Ils peuvent ainsi proposer une expérience sportive forte en émotion et en engagement physique dans un milieu sauvage mais sécurisé.

Montagne plaisir et santé, prenez un accompagnateur

Deuxième volet de compétence du DE d’accompagnateur, l’enseignement du sport santé bien être, voire thérapeutique. On associe dans cette activité la montagne traditionnellement associée à la santé et l’encadrement des pratiques sportives de l’accompagnateur à des fins de bien être, de remise en forme ou d’accompagnement thérapeutique.

Aucun accompagnateur ne ressemble à un autre. Ce sont souvent des personnages, femmes et hommes avec une personnalité affirmée et les premiers ambassadeurs de leur Montagne.

Laisser un commentaire

requis
requis, ne sera pas publié